Analyse du portefeuille

En 2021 et 2022, une analyse de l’ensemble du portefeuille de développement d’Ina Invest a été effectuée sur la base de la voie SIA vers l’efficacité énergétique (2040:2017).

GRI 102-48

L’objectif de cette analyse était de faire le point sur les différents projets de développement et l’ensemble du portefeuille par rapport aux valeurs de référence Énergie primaire non renouvelable et Émissions de gaz à effet de serre. Elle visait aussi à définir les mesures à prendre pour la suite du développement du projet et les futurs projets en vue d’une décarbonisation progressive du portefeuille.

SIA 2040 couvre les trois domaines construction, exploitation et mobilité et tout le cycle de vie d’un immeuble: construction, utilisation, éventuels investissements de remplacement durant l’exploitation, fin de vie. Deux valeurs doivent être respectées pour satisfaire aux exigences de la voie SIA vers l’efficacité énergétique: la valeur cible (pour les trois sous-domaines) et la performance requise supplémentaire (uniquement pour la construction et l’exploitation). Des valeurs indicatives ont également été définies au sein des trois domaines afin d’identifier les éventuels déficits dans le domaine en question. La valeur cible, la performance requise supplémentaire et les valeurs indicatives ont été adaptées aux catégories de bâtiments habitation, administration, école, commerce spécialisé, magasin d’alimentation et restaurant.

Sur l’illustration 1 apparaissent tous les projets de développement d’Ina Invest avec les valeurs des projets dans les domaines construction et exploitation. Le portefeuille se compose de 21 bâtiments: 17 bâtiments résidentiels, 3 bâtiments de bureaux et 1 hôtel. Tous les bâtiments sauf un sont des constructions neuves. Le domaine mobilité fait l’objet d’un graphique séparé pour faciliter la comparaison avec les consignes de la SNBS (voir illustration 2). Le trait jaune matérialise la performance requise supplémentaire de SIA 2040; le trait blanc, l’exigence de la certification SNSB pour atteindre une note suffisante d’au moins 4 points. On voit que la majorité des projets n’atteint pas la performance requise supplémentaire stipulée par SIA 2040, mais que l’exigence minimale pour la certification SNBS est remplie, hormis pour deux projets. L’empreinte carbone de l’ensemble du portefeuille pour la construction et l’exploitation est de 14,3 kg CO2-eq./m2 ·a: elle est donc de 15% supérieure à la performance requise supplémentaire de la voie SIA vers l’efficacité énergétique. En vue de réduire l’empreinte carbone, des recommandations d’optimisation ont été définies pour le développement consécutif des différents projets.

Valeurs du projet pour la construction et l'exploitation (y compris le seuil SNBS)

Les émissions dans le domaine de la mobilité dépendent largement du choix du site. Le site joue donc un rôle déterminant pour pouvoir atteindre la valeur indicative d’un projet. 11 projets sur 20 atteignent la valeur indicative SIA pour le domaine mobilité. 8 de ces 11 projets se situent dans un noyau urbain. Les 3 autres sont dans des agglomérations, mais atteignent la valeur indicative. Sur les 9 projets qui ne respectent pas la valeur indicative de SIA 2040, 8 sont localisés dans des communes d’agglomération. Pour atteindre une note suffisante d’au moins 4 points pour la certification SNBS, l’écart par rapport à la valeur indicative SIA doit être de 20% au maximum. 14 des 20 projets répondent à cette exigence.

Mobilité des projets et des valeurs indicatives (y compris la valeur seuil SNBS)

Un coup d’œil jeté aux valeurs moyennes du portefeuille pour les domaines construction et exploitation révèle qu’Ina Invest est très bien placée par rapport aux benchmarks de Suisse et d’Europe. Dans le domaine de l’exploitation, les émissions de gaz à effet de serre moyennes se situent autour de 3,8 kg CO2-eq./m2 ·a. Par exemple, Ina Invest fait nettement mieux que la voie de décarbonisation pour les immeubles d’habitation suisses déduite du CRREM. Dans le domaine de la construction, le portefeuille se situe en moyenne autour de 10,5 kg CO2-eq./m2 ·a.

À longue échéance, Ina Invest ambitionne une décarbonisation complète de son portefeuille (énergie nette nulle) et souhaite jouer un rôle de leader dans la réalisation de l’objectif de 1,5 degré de l’Accord de Paris sur le climat. Au deuxième semestre 2022, une voie de décarbonisation sera définie avec les différentes exigences en matérialisation et exploitation.

Analyse du portefeuille de développement: Émissions de gaz à effet de serre en exploitation

Analyse du portefeuille de développement: Émissions de gaz à effet de serre de la création

nach oben
Accepter

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Vous trouverez davantage d’informations concernant l’utilisation des cookies, leur utilité et la modification des paramètres relatifs aux cookies dans la politique concernant les cookies en cliquant sur le lien suivant. En utilisant le site web ou en cliquant sur le bouton ci-dessous, vous déclarez accepter la politique concernant les cookies ainsi que la directive relative à la protection des données.