Économie

On entend par économie durable une forme d’économie conforme à des principes sociaux et écologiques sur le court et le long terme. Nous ne pouvons ni ne devons agir aujourd’hui au détriment des générations futures. Les conséquences globales et à long terme de chaque décision doivent être examinées scrupuleusement. Il faut pour cela que la stratégie en matière de durabilité fasse partie intégrante de la stratégie commerciale et financière.

GRI 102-15, 102-46, 201-2

En tant que société immobilière, Ina Invest est impactée positivement ou négativement de multiples manières par des facteurs écologiques, sociaux et économiques. La multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes risque d’endommager davantage nos immeubles, tandis que l’évolution des besoins de la société en matière de logement et de travail peut entraîner des vacances.

C’est pour cette raison que nous intégrons les risques économiques, écologiques et sociaux à notre stratégie globale en matière de risques, qui est à la base de nos décisions d’investissement. Une fois par an, le Conseil d’administration procède à l’évaluation de la situation en termes de risques et définit les mesures à prendre.

Opportunités / risques Description Impacts possibles Probabilité Causalité Laps de temps
Aspects économiques          
Écotaxes Augmentation de la taxe sur le CO2 sur l’ensemble des carburants et levée de nouvelles écotaxes. Incitations plus fortes en faveur des énergies renouvelables et des mesures d’efficacité. Besoin de collecter davantage de données de consommation. Élevée Directe À court terme
Subventions Promotion des énergies renouvelables et des rénovations de bâtiments. Baisse des subventions en raison de l’abandon d’un modèle de promotion au profit d’un modèle d’imposition. Moyenne Directe À moyen terme
Lois et directives gouvernementales Nouvelles directives sur la divulgation des pratiques d’achat en toute transparence. Nouvelles contraintes en matière de transparence de la chaîne d’approvisionnement, d’évaluation et d’audit des partenaires. Élevée Directe / indirecte À court terme
Normes et labels Valeurs limites plus strictes pour les normes environnementales et les labels ; renforcement des exigences pour les permis de construire

Demande accrue de savoirfaire spécialisé.

Exigences techniques accrues pour les projets

Élevée Directe À moyen terme
Approvisionnement La raréfaction des matières premières entraîne des difficultés de livraison et d’approvisionnement et une hausse des prix des matières premières.

Volatilité des prix des matières premières primaires avec des difficultés d’approvisionnement.

Les matières premières secondaires deviennent économiquement plus intéressantes.

Élevée Indirecte À long terme
Aspects écologiques          
Climat Augmentation des émissions de GES et réchauffement mondial supérieur à l’objectif de 2 degrés. Les objectifs nationaux de réduction des émissions de CO2 ne sont pas respectés, d’où le durcissement de la réglementation dans le domaine du bâtiment Moyenne Directe À long terme
Phénomènes météorologiques extrêmes Augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes accentués par le réchauffement de la Terre (p. ex. tempêtes, inondations, températures extrêmes). Endommagements de l’infrastructure suite à ces phénomènes.  Exigences accrues en venti- terme lation, chauffage et climatisation. Élevée Directe À moyen terme
Aspects sociaux          
Besoins de la clientèle Hausse de la demande de produits et services sains et durables. Exigences accrues dans le choix des matériaux de construction pour une meilleure protection de la santé. Attentes accrues des clients à l’égard des bâtiments et de leurs services Élevée Indirecte À court terme
Évolutions socioculturelles Évolution des besoins en matière de logement et d’environnement de travail. Exigences accrues en matière de flexibilité d’utilisation des bâtiments. Élevée Directe À court terme Vacances en raison de l’évolution des besoins. Élevée Directe À court terme

Au niveau des projets, nous considérons que les changements climatiques anthropiques prévus pour les prochaines décennies représentent un risque particulièrement élevé. Pour cette raison, une nouvelle directive interne sur la gestion des risques dans l’immobilier en lien avec le climat a été promulguée en 2021. Cette directive distingue les risques climatiques physiques et transitoires et donne des consignes sur le développement de projet afin de rendre l’immobilier plus résistant face aux futurs risques climatiques.

La directive sur la gestion des risques en lien avec le climat peut être consultée ici.

 

GRI 201-1

Depuis sa fondation en mars 2020, Ina Invest travaille activement sur son positionnement, sa marque et son ancrage sur le marché suisse. Quelques mois à peine après sa fondation, Ina Invest faisait état d’un bénéfice. L’entreprise repose donc sur une base financière solide.

Le tableau ci-après donne un aperçu de la création de valeur qu’Ina Invest a réalisée depuis sa fondation en 2020 conformément aux consignes de la GRI. L’entreprise applique le concept de la gestion liée à la valeur. Ina Invest s’oriente à la fois sur le profit et la valeur à long terme de l’entreprise.

 

      TCHF       Note 01.01.-31.12.2021 01.04.-31.12.2020
  Rental income from properties   2,772 791
  Income from the sale of promotional properties 17,298 1,399
Other direct operation income 610 -
Operating income   20,680 2,190
Gains from change in fair value of investment properties 19,788 13,198
Losses from change in fair value of investment properties (3’500) (3’565)
Result from change in fair value of investment properties   16,288 9,633
Direct rental expenses (385) (69)
Direct expenses from the sale of promotional properties (15,449) (1,219)
Other direct operating expenses   (1,508) (808)
Direct operating expenses   (17,342) (2,096)
Personnel expenses (1,452) (789)
Other operating expenses (3,805) (3,604)
Operating expenses   (22,599) (6,489)
Operating result (EBIT)   14,369 5,334
Financial expenses   (195) (736)
Earnings before income taxes   14,174 4,598
Income taxes (2,195) (740)
Profit   11,979 3,858
- attributable to the shareholders of Ina Invest Holding Ltd   6,924 1,394
- attributable to minorities   5,055 2,464
Earnings per share (EPS) (in CHF) 0.78 0.19
Diluted earnings per share (in CHF) 0.78 0.19

 

Notre objectif

Nous procédons à une analyse des coûts du cycle de vie pour chacun de nos projets au stade de la planification et du développement et tenons compte dans nos décisions d’investissement des conclusions qui en découlent du point de vue des coûts d’entretien et de rénovation.

 

Ina Invest souhaite construire pour l’avenir et adopte une perspective d’investissement sur le long terme. Prendre uniquement en compte les coûts de développement et de construction serait une erreur. Dès la phase de planification et de développement, le projet est soumis à une analyse des coûts du cycle de vie. Plusieurs scénarios sont simulés sur la base de plusieurs hypothèses : taux d’intérêt pratiqués sur le marché des capitaux, renchérissement, prix de l’énergie, durée de vie et coûts d’entretien des composants. Des prévisions d’évolutions sociales, économiques et environnementales importantes peuvent y être intégrées pour que les bâtiments soient le mieux adaptés aux défis futurs.

L’optimisation des coûts de l’ensemble du cycle de vie est au cœur de la décision d’investissement, dans le respect permanent de nos exigences élevées en matière de qualité et de durabilité.

Notre objectif

Nous saisissons tous les matériaux dans un modèle BIM et obtenons ainsi la valeur matérielle de nos immeubles.

L’amélioration continue par les «Ina-vations» – tel est notre crédo. De l’utilisation de nouveaux matériaux de construction durables à la mise en œuvre de procédés de construction compatibles avec les circuits fermés, en passant par le développement de nouveaux modèles contractuels, nous souhaitons promouvoir l’innovation au sein de notre portefeuille et dans l’ensemble de l’industrie de la construction. Dans une phase précoce de développement, nous créons le «mindset» et dégageons le temps nécessaire à l’examen de nouvelles solutions innovantes. À cet effet, nous nous associons à des universités et à des ingénieurs externes.

Nous considérons la numérisation comme un moteur d’innovation important dans l’industrie de la construction. Le «Building Information Modeling» (BIM) nous permet de regrouper virtuellement l’ensemble de la planification, de l’exécution et de la gestion d’un ouvrage. L’intégration d’indicateurs de performance des matériaux et environnementale lors de la planification et du développement permet également d’assurer une grande transparence sur le milieu construit et sur les émissions grises des composants et ainsi d’optimiser l’empreinte carbone d’un bâtiment. De nouvelles solutions numériques sont mises en place pour le suivi durant l’exploitation. Les données de consommation pour l’énergie, l’eau et les déchets doivent être collectées automatiquement durant l’exploitation pour identifier des potentiels d’optimisation.

nach oben
Accepter

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Vous trouverez davantage d’informations concernant l’utilisation des cookies, leur utilité et la modification des paramètres relatifs aux cookies dans la politique concernant les cookies en cliquant sur le lien suivant. En utilisant le site web ou en cliquant sur le bouton ci-dessous, vous déclarez accepter la politique concernant les cookies ainsi que la directive relative à la protection des données.